Prévention pour la grippe A ~ suite 2

Publié le par ADSBdeSANNOIS

      Le virus de la grippe A est bien installé en France et plusieurs foyers sont maintenant déclarés. Après les écoles, ce sont les entreprises qui sont touchées.
 

Les symptômes rencontrés à ce jour sont en effet très classiques : fièvre, toux, fatigue, de survenue plus ou moins brutale, associées à des maux de gorge, des maux de tête, des courbatures, voire des diarrhées et des nausées.


Il est demandé à toute personne présentant des signes de grippe A de contacter le centre 15 ou son médecin traitant et de demander la démarche à suivre.
L'hospitalisation n'est plus réservée qu'aux cas graves, ou à ceux en provenance directe de pays à forte contamination, comme le Mexique ou l'Amérique du Nord.


Après les écoles, les entreprises sont maintenant touchées, des cas étant déclarés par ci par là. Bien entendu, cela soulève bien des questions, auxquelles les directions des ressources humaines doivent répondre.
 

Il faut bien comprendre que les virus de la grippe sont capables de muter c'est-à-dire qu'ils se modifient, se transforment et passent d'une forme à une autre.


C'est précisément ce qui se passe avec la grippe saisonnière, et ce qui impose la mise au point chaque année d'un nouveau vaccin pour nous protéger chaque hiver contre la grippe classique.


Parallèlement, il arrive de temps en temps qu'un virus animal de la grippe (oiseaux, porc…) s'adapte à l'homme. C'est ce qui vient de se passer avec la grippe A (H1N1), d'où son nom initial de grippe porcine pour indiquer son origine. Ce virus est alors totalement nouveau pour l'homme. Et comme personne n'est immunisé contre ce nouveau virus, il peut facilement provoquer une épidémie mondiale ou pandémie.


Sachez qu'il existe trois grands types de virus de la grippe : A, B et C. Le type A est le plus redoutable et celui qui donne des pandémies. Les virus sont ensuite classés en fonction des protéines qui constituent leur enveloppe : l'Hémagglutinine (H de 1 à 16) et la Neuraminidase (N de 1 à 9). Ainsi la grippe A qui circule actuellement est due à un virus A H1N1. La grippe espagnole de 1918 était due aussi à un virus A H1N1. Les deux pandémies suivantes étaient dues à un virus A H2N2 pour celle de 1957 et à un virus A H3N2 en 1968.



En pratique, si un ou plusieurs cas de grippe A se déclarent dans votre entreprise, les consignes de la cellule de crise du gouvernement sont les suivantes :

- Orienter la personne en lui demandant d'appeler le centre 15 afin de connaître la conduite à tenir. Le maintien à domicile pendant 5 jours est la règle.

- Prévenir le personnel du ou des cas de grippe, et les informer de la nécessité d'appeler le centre 15 en cas de symptômes.

- Mettre en place dans l'entreprise des mesures barrières avec lavage des mains en arrivant dans l'entreprise et à chaque fois que nécessaire. Éliminer les contacts directs en évitant les poignées de mains et les bises.

- Aller sur le site www.inpes.sante.fr et télécharger des affiches sur les mesures barrières. Les imprimer et les afficher à l'entrée de l'entreprise et aux endroits clés.

- Maintenir l'activité de l'entreprise comme d'habitude : les réunions et les déplacements peuvent être maintenus.


En l’absence de certitudes sur le visage exact et le comportement du virus à l’automne, il faut être vigilant et la prévention reste l'un des meilleurs dispositifs actuellement. Tout sera décidé au cas par cas en cellule interministérielle.

Ecrire un commentaire - Voir les 13 commentaires

Publié dans 19

Commenter cet article